THEY MADE ME DO IT Index du Forum THEY MADE ME DO IT
Parler de tous les cinémas...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Avril 2008

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Films
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Dim 6 Avr - 23:21 (2008)    Sujet du message: Avril 2008 Répondre en citant

Doomsday, de Neil Marshall



Neil Marshall a perdu tout le prestige qu’il avait à mes yeux. Lui qui m’a offert l’une mes meilleures expériences intra-cinéma avec The Descent (claustrophobie dirigée à l’encontre du spectateur, cloué à son siège) vient aussi de m’asséner avec violence l’une des pires. Doomsday est un calvaire de la première à la dernière scène, son réalisateur s’attachant sans répit à détruire le moindre intérêt lié à SON scénario.
Car il en faut du courage aux producteurs de financer un tel fiasco. Pas une réplique du film qui puisse se targuer de ne pas être vulgaire, sonnant faux ou tout simplement ridicule.
Pas un plan qui ne soit la pâle copie d’un des chefs-d’œuvres des genres (ou sous-genres : films de zombie, films apocalyptiques, survival…) obscènement cités ici : du Romero bien sûr (surtout Land of the Dead), mais aussi du Cuaron (décidément, son Children of men aura marqué de nombreux réalisateurs) du Boyle (28 jours plus tard, et même sa suite, 28 semaines plus tard de Fresnadillo), du Walter Hill (Guerriers de la Nuit !) ou du Carpenter (New York 1997). Pourtant les Britanniques s’y en connaissent films d’anticipation et en virus, leur situation insulaire en faisant un laboratoire à ciel ouvert.
Mais chaque parti pris (car il y en a, il faut l’avouer) tombe à plat, tellement il manque à Marshall la moindre idée de mise en scène pour le rendre crédible (et à ce titre, le retour au Moyen-Âge est tout simplement hilarant). Et il se permet de débaucher Bob Hoskins et Malcolm McDowell (et le jeune Martin Compston, la révélation loachienne de Sweet Sixteen) pour des rôles aussi insignifiants et presque insultants !
Neil, j’ai tout simplement adoré The Descent. Mais comment as-tu pu croire qu’avec des signaux aussi énormes (la magnifique tentative suicidaire de rendre le film politique, donnant le nom de (t)Hatcher au Premier Ministre britannique) et un mauvais goût aussi prononcé (le gore n’est pas une fin en soi, si ce n’est chez ces enfoirés de Deodato et consorts, aussi fins que Bigard) on pourrait te suivre jusqu’à l’Enfer où tu t’es toi-même jeté ?
Pour toi, Doomsday, tu peux le dire (et dans 20 ans, la Nuit excentrique). Pour nous, le Purgatoire (si on nous pardonne).

_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Dernière édition par Caillouquiroule le Lun 7 Avr - 01:50 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Dim 6 Avr - 23:21 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Lun 7 Avr - 01:49 (2008)    Sujet du message: Avril 2008 Répondre en citant

Ah ben je viens de lire une interview de Neil Marshall (plus intéressante que son film : il se pose les bonnes questions, et apporte des réponses fausses...) où il parle des Fils de l'homme. Ahah.
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Dim 13 Avr - 00:39 (2008)    Sujet du message: Avril 2008 Répondre en citant

Plus personne ne semble venir ici.
Dommage.
Car vous raterez peut-être le fabuleux Darjeeling Limited de Wes Anderson, et ça, ça poque la loose.
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tristan.


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 67

MessagePosté le: Dim 13 Avr - 12:24 (2008)    Sujet du message: Avril 2008 Répondre en citant

Si, si, y'en a qui viennent. Mais pas toujours en bavardant.
Suis allé voir MR73 récemment, mais pas éprouvé le besoin d'en parler...
_________________
Tristan.


Dernière édition par Tristan. le Dim 13 Avr - 19:46 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Dim 13 Avr - 12:32 (2008)    Sujet du message: Avril 2008 Répondre en citant

ah ben j'ai pas détesté moi.
sauf l'esthétique, qui est exceptionnellement laide, malgré tout le travail apporté (la photo en clair obscur, c'est souvent trop ; les murs dégoulinant de moisissures ; quelques effets de montage énervants mais globalement mieux que 36).
merci de ton soutien Crying or Very sad Mr. Green
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tristan.


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 67

MessagePosté le: Dim 13 Avr - 19:50 (2008)    Sujet du message: Avril 2008 Répondre en citant

Pas détesté non plus. Je ne trouve pas l'esthétique très laide, mais ce traitement est tellement poussé (fait comment d'ailleurs, t'as une idée ?) qu'il rend certaines scènes totalement irréelles. Surtout les scènes de jour, comme quand les 2 flics vont arrêter le meurtrier. Le scénario est moins bien ficelé que 36, et ça restera la Nième histoire d'un flic à la dérive... Même si les personnages ne sont pas inintéressants.

Mais j'ai rereregardé peu après Un coeur en hiver de Claude Sautet, et je crois que je préfère cette approche délicatement (et néanmoins fortement) ciselée des personnages.
_________________
Tristan.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Dim 13 Avr - 20:53 (2008)    Sujet du message: Avril 2008 Répondre en citant

Tristan. a écrit:

Pas détesté non plus. Je ne trouve pas l'esthétique très laide, mais ce traitement est tellement poussé (fait comment d'ailleurs, t'as une idée ?)

>>> tout ça s'est fait sans doute à l'étalonnage numérique. et pour la scène dont tu parles, je pense qu'ils ont changé la vitesse d'obturation, pour avoir l'effet saccadé de la pluie et tout.
moi ça m'a vraiment énervé à plusieurs moments.

 qu'il rend certaines scènes totalement irréelles.

>>> justement ! c'est embêtant quand son objectif avoué est de montrer la vie de tous les jours des flics.

Le scénario est moins bien ficelé que 36, et ça restera la Nième histoire d'un flic à la dérive... Même si les personnages ne sont pas inintéressants.

>>> moi j'ai préféré le scénario (en tout cas son traitement). bien plus original en tout cas. je crois pas avoir été le seul à y voir une touche de Silence des agneaux avec des personnages séparés, qui se croisent à certains moments mais qui sont indépendants (le flic, la nana traumatisée, le tueur en prison). cette structure m'a vraiment plu.

Mais j'ai rereregardé peu après Un coeur en hiver de Claude Sautet, et je crois que je préfère cette approche délicatement (et néanmoins fortement) ciselée des personnages.

>>> on est d'accord Mr. Green


_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Mer 7 Mai - 02:02 (2008)    Sujet du message: Avril 2008 Répondre en citant

REC

Quel est ce manque d’ambition qui touche bon nombre de films d’horreur, dont l’ibérique REC ?
La presse vantait depuis des mois l’intérêt de ce film qui utiliserait enfin le numérique « intelligemment », sur un concept proche de Blair Witch Project (qui mélangeait, si je ne me trompe, vidéo et 16mm) et, plus récemment, de Cloverfield (dans de la magnifique HD).
Souffrant de la chronologie des sorties (en sortant quelques semaines après le succès du producteur JJ Abrams), le film espagnol est cependant extrêmement maîtrisé durant toute une grosse première partie, stressante au possible.
Le principe est connu (film tourné caméra à l’épaule, avec tout le dispositif et la réflexion sur le cinéma que cela induit), tout autant que le genre abordé (le film de zombie).
Mais le traitement est pour une fois assez original, trouvant ses origines autant chez les maîtres de l’horreur ciné (les couloirs aux tableaux et miroirs d’Argento ; les anthropophages romeriens) que des jeux vidéo (Alone in the Dark, pour le huis clos insoutenable). Et ce même s’il ne suit pas la logique nécessaire au procédé narratif choisi (contrairement à de nombreuses critiques, je trouve Cloverfield bien plus cohérent dans l’utilisation du « subjectif caméra », ne sabotant pas tout avant le générique de fin, contrairement à ici…).

Les Espagnols, qui sont passés maîtres du genre (des genres fantastique et horrifique) depuis les débuts d’Amenabar avec Tesis puis Los Otros (qui furent suivis par El Orfanato, L’échine du diable et Le labyrinthe de Pan…) semblent profiter en France et à l’étranger d’un effet « naturel ». Je m’explique : il me paraît plus aisé à un film de genre de faire croire à son univers si celui-ci évolue dans un milieu « étranger ». Théorie peut-être tirée par les cheveux, je l’admets. Cependant, je m’étonne souvent de voir que les films américains font rarement peur (et les films français itou). D’où l’idée qu’un film d’épouvante trouverait plus facilement son public dans un pays où la langue n’est pas courante. Ceci s’applique, selon moi, aux films espagnols autant qu’aux films coréens (A tale of two sisters…) ou japonais (Ring…) aussi bons soient-ils par ailleurs.

Pourtant, REC épuise sur sa fin toutes les inventivités narratives qui faisaient son originalité, et il s’enfonce finalement dans la facilité. Certes, l’efficacité est là, mais les codes sont faits pour ça. Et on tombe dans une routine décevante, ayant à faire à tous les poncifs des films précités.
Les « malades » se déshumanisent pour devenir des monstres, des zombies « sans intérêt ». Une réflexion à ce propos : n’y aurait-il pas un trou noir dans le cinéma d’horreur ? Une zone d’ombre cinéphilique de la part des personnages qui, confrontés à tous les symptômes connus de zombéïfication n’arrivent jamais à dire le mot « zombie »? Qu’attendent les scénaristes ? Ont-ils peur de désacraliser la figure du massacre communautaire qu’est le mort-vivant (comme Scream et ses descendants williamsoniens l’ont fait avec le serial killer) ?

Pourquoi, j’ai envie de poursuivre, faut-il que ces méchants à la triste figure ensanglantée aient acquis ces dernières années un nouveau statut, si éloigné des réflexions de Romero sur le sujet ?
Aujourd’hui, ils ne râlent plus, ils hurlent (syndrôme Resident evil ou I am Legend), et aigu qui plus est ! Ils n’ont plus rien d’humain et par la même occasion perdent tout pouvoir horrifique sur un spectateur comme moi : le Zombie n’a d’efficacité que s’il est rattaché à l’Homme !

Cependant, tous ces reproches ne s’appliquent qu’à une partie infime du film (disons, les 15 dernière minutes) qui, il faut bien le souligner, remplit bien sa mission initiale. Le public réagit, hurle, rigole (c’est l’une des bases du film d’horreur, ne l’oublions pas). Et apprécie.
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:49 (2017)    Sujet du message: Avril 2008

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Films Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template