THEY MADE ME DO IT Index du Forum THEY MADE ME DO IT
Parler de tous les cinémas...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Paul Verhoeven

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Réalisateurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Lun 21 Jan - 01:13 (2008)    Sujet du message: Paul Verhoeven Répondre en citant

Quelle jubilation de revoir ce film du grand Paul Verhoeven. Starship Troopers (1998), où l'incroyable pied de nez du réalisateur hollandais au système hollywoodien.
Sortant du terrible échec de sa libre adaptation de All about Eve (de Mankiewicz), Showgirls, Verhoeven s'est battu une nouvelle fois contre la censure, avec laquelle il a toujours flirté aux USA.
Une grande partie de sa carrière s'est construite aux Pays-Bas, dans la folie des années 70, permettant de dépasser tous les tabous, non sans choquer : sexualité (Katie Tippel, 1975 ; Le quatrième homme, 1983), scatophilie (Turkish delight, 1973), histoire (Soldiers of orange, 1977, sur la collaboration hollandaise pendant la Seconde Guerre Mondiale).
Néanmoins, Hollywood flairant le talent, il se retrouve très vite à réaliser le très violent La chair et le sang (1985), avant d'enchaîner au vue du succès de ce dernier les blockbusters de qualité de la fin des années 80 (Robocop en 1988, Total Recall en 1990).
C'est en 1992 qu'intervient le film de sa consécration, avec le succès surprise du film choc et polémique Basic instinct qui mêle sexe et violence comme on n'en avait rarement vu aux Etats-Unis.
Il mettra 4 ans à réaliser Showgirls qui faillit détruire sa carrière, avant qu'on lui confie Starship troopers, blockbuster sans grande âme sur le papier, qu'il a réussi à transformer en méchanique cynique bien huilée, bien gore, déjouant la censure, perdue dans la dénonciation virulente qui est faite d'elle.
Le succès du film relance sa carrière et on lui propose la direction d'une adaptation de l'Homme invisible d'H.G. Wells, comme chaque décennie nous en offre. Hollow man (2000) sera finalement un de ses films les moins intéressants (on l'attendait plus loin dans la perversion !!), tout en étant encore aujourd'hui d'une redoutable efficacité visuelle.
Après plusieurs années de projets avortés, il rentre finalement en Hollande pour signer un film à gros budget loin d'Hollywood, le superbe Blackbook, sur la Résistance face aux Nazis.
Son approche colorée, sensuelle et gore (et scatologique, encore) de la triste époque en font un des films les plus étonnants de 2006.

Bon, cet article est moyennement intéressant, vous pouvez sans doute en trouver un équivalent sur Allociné. Mais c'est l'occasion de parler de lui, parce qu'il en vaut la peine ! Okay
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 21 Jan - 01:13 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Réalisateurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template