THEY MADE ME DO IT Index du Forum THEY MADE ME DO IT
Parler de tous les cinémas...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Comme elle respire...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Films
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tristan.


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 67

MessagePosté le: Mar 16 Oct - 22:52 (2007)    Sujet du message: Comme elle respire... Répondre en citant

La respiration d'une femme vaut bien un film, si d'elle émane la liberté, et dans l'univers clos d'une île. Ou de ce que l'on imagine comme telle, avec de l'eau et des cailloux, des hommes petits et grands, des femmes jeunes et vieilles, des chiens enfermés et vivants, libres et morts, des scooters à 2 roues, des scooters à 3 roues.
Dans les 1ères scènes, la mère a tout d'une grande soeur. C'est sûrement qu'elle n'a pas grandi comme celles qui l'entourent, et qui la vouent folle.
Un peu plus tard, l'épouse qui se baigne a tout d'une méduse. C'est peut-être qu'elle étouffe des conventions qui l'entourent.
A la fin, la femme qui s'ennuie, disparaît complètement. C'est pour mieux retrouver sa place, gommée par le déclin des habitudes...

Respiro, d'E. Crialese, 2003, poétique, avec Valeria Golino, magnifique.
_________________
Tristan.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 16 Oct - 22:52 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Mer 17 Oct - 02:16 (2007)    Sujet du message: Comme elle respire... Répondre en citant

Elle disparaît plus ou moins, puisque la caméra ne voit qu'elle.
Les yeux de Valeria Golino sont le premier intérêt de ce film.
La poésie de la réalisation, la beauté du décor, la cruauté du scénario font le reste.
Caractéristiques qu'on retrouve dans Golden Door, toujours de Crialese, mais sans Golino.

En fait, SI, elle disparaît, mais personne ne l'oublie.
Tout le monde la cherche.
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tristan.


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 67

MessagePosté le: Jeu 25 Oct - 19:36 (2007)    Sujet du message: Comme elle respire... Répondre en citant

Caillouquiroule a écrit:
Caractéristiques qu'on retrouve dans Golden Door, toujours de Crialese, mais sans Golino.


Je crois bien que je l'ai vu, ce film. Et après Respiro, j'ai été déçu. D'ailleurs j'ai presque oublié le film... Peut-être que j'en attendais trop. Il me semble me souvenir que malgré son thème, il ne racontait pas vraiment quelque chose. Comme si ce thème n'était finalement qu'un décor pour une tranche de vie. Mais ce n'est plus très précis dans ma tête...

Golden door m'a fait penser à un autre film italien, qui n'a en commun avec lui que la mer et le bâteau : La légende du pianiste sur l'ocean, de Giuseppe Tornatore (auteur aussi de Cinema paradiso). Découvert par hasard et tardivement sur DVD. L'idée, le thème m'ont plu, la musique aussi. Tim Roth y est remarquable.
_________________
Tristan.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:51 (2017)    Sujet du message: Comme elle respire...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Films Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template