THEY MADE ME DO IT Index du Forum THEY MADE ME DO IT
Parler de tous les cinémas...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Into the wild

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Films
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Jeu 10 Jan - 12:42 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

Le nouveau film de Sean Penn pose les bonnes questions.
Avec un sujet pareil, difficile de ne pas etre "gnangnan", développer une histoire tire-larmes.
Flirtant parfois avec les difficultés d'une histoire bien pensante, il arrive néanmoins à faire un beau film sur l'envie de partir, de tout laisser tomber, de rencontrer de nouvelles personnes, de rester avec elles si ça se passe bien, de partir si on en a assez etc... Joli quoi.
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 10 Jan - 12:42 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Anais the boom girl


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 75
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Mar 15 Jan - 19:01 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

Personnellement je n'ai pas du tout cette interprétation du film.
Ce n'est pas "joli". C'est un film qui parle de la cruauté, à différents niveaux.
Niveau social : Chris' ne trouve pas son rôle, sa place dans la société
Niveau humain : l'égoisme de Chris', partir sans dire aux personnes proches, les laisser dans la hantise de sa perte et le désarroi, la fuite des problèmes, les difficultés des relations humaines -il ne veut pas s'attacher à la jeune fille du campemant hippie, il ne veut pas de "grand-père" adoptif.
Niveau allégorique : la Nature qui le prend au piège.

La cruauté d" Into the Wild" tient dans le fait qu'un jeune homme épris de liberté, part, de manière égoiste et utopique dans un voyage initiatique, fuite ou recherche de repères. Et, se retrouve pris au piège lorsqu'il se rend compte de "la" vérité qu'il recherchait : "le bonheur n'est pas réel s'il n'est pas partagé". Pris au piège par son rêve au moment où il a accompli sa quête (la Vérité, comme il disait au vieil homme). Il ne peut plus retourner sur ses pas.

L'histoire n'est pas "tire-larmes" comme tu dis. Elle est simplement contée. 
Il ne s'agit pas de liberté. Il s'agit de fuite.
Fuite et liberté ne sont pas pareilles.
Chris' n'est pas parti pour se sentir libre, pour pratiquer la route. 
Il est parti pour échapper à son destin, à ses rapports conflictuels avc ses parents et la société en général.
Sa quête était vaine car immature.
On ne peut pas résoudre ses problèmes et trouver des solutions en se sentant "exister", par des défis "physiques".

Comme a écrit Jack London, auteur plusieurs fois nommé dans "Into the Wild" :

"L'important n'est pas d'exister, mais de vivre."
_________________
Un talent sans travail n'est qu'une sale manie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Mar 15 Jan - 19:13 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

tu m'as mal compris (lu ?) : je dis qu'il n'est justement pas tire-larmes, alors que c'est typiquement le genre de film qui fleurte avec les bons sentiments.
oui le film dans ses parties est cruel, le personnage est égoïste, immature mais le film dans son ensemble est beau, racontant une histoire forte avec de belles images.
"Joli" donc d'arriver à ce résultat, même si ce n'est pas le chef d'œuvre que la presse acclame.
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Tristan.


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 67

MessagePosté le: Mar 15 Jan - 23:10 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

Justement, c'est le film sur lequel je m'interrogeais ! Alors, faut-il aller le voir ? Anaïs en parle bien. Mais si c'est une histoire de liberté, même ratée, c'est tentant. Si c'est une affaire d'ego, même satisfait, ça l'est moins...
_________________
Tristan.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 02:14 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

Oui, vas le voir.
L'histoire n'est pas ratée mais passe parfois à côté de l'émotion (c'est le risque de ne pas être tire-larmes !).
L'équilibre n'est pas toujours trouvé, mais le film est sincère malgré quelques scènes maniéristes énervantes.
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Anais the boom girl


Hors ligne

Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 75
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 09:43 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

A voir, évidemment...

Autre point : je pense que la "réception" du film change radicalement d'un spectateur à l'autre en fonction d'où celui-ci en "est dans sa vie".

Mais dans tous les cas, le film est une réussite.
_________________
Un talent sans travail n'est qu'une sale manie...


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
jlek


Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2008
Messages: 8
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 28 Jan - 12:06 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

 
Citation:
 "Joli" donc d'arriver à ce résultat, même si ce n'est pas le chef d'œuvre que la presse acclame.


Mdr. Tu n'es pas plus apte à juger si c'est un chef d'oeuvre que la presse mon ami ! héhé... Et si tu te trompais ?  Very Happy

Dans l'idée, j'ai trouvé le film formidable, magnifique, posant des questions extraordinaires sur la vie, l'amour, la mort... Je n'ai rien ressenti de "tire-larme", la noirceur et le pessimisme du film étant mêlé de beauté et d'optimisme, d'un dosage parfait qui me rappelle "Une Histoire Vraie", "Carnets de voyage" ou dans un tout autre registre "La Cité des Enfants Perdus"... ce que n'a pas réussi à faire Lars Von Trier par exemple, que je qualifie personnellement de réalisateur vraiment tire-larme. Sean Penn a su éviter (ou en tout cas noyer) tous ces artifices cinématographiques dans un discours d'une sincérité absolue ; on sent l'admiration qu'il a pour cet homme (histoire vraie). La manière de filmer est digne d'un grand réalisateur, l'engagement de l'équipe est totale (décors naturels choisis parmi ceux de l'histoire, sans se soucier des difficultés de climat, des soucis techniques, etc...), la musique colle si parfaitement à l'histoire du film que les traducteurs ont choisi de toutes les traduire (ce qui ne se fait pas toujours), ... et un comédien qui va rapidement rejoindre Caprio au rang des jeunes dieux-comédiens vivants.

Bref, de quoi déboussoler. Désolé si tu ne l'as pas été.  Crying or Very sad


Revenir en haut
jlek


Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2008
Messages: 8
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 28 Jan - 12:15 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

 
Citation:
 L'histoire n'est pas ratée mais passe parfois à côté de l'émotion (c'est le risque de ne pas être tire-larmes !). 

C'est un point de vue sur le cinéma qui peut rejoindre l'absurde. C'est le défaut de l'analyse poussée à son comble : le tire-larme est porteur d'émotions, tellement qu'il est détectable et peut agacer et donc ne pas jouer son rôle. Ca peut donc devenir un risque en soi. Jouer la subtilité est difficile, donc c'est un risque pris au départ, à mon sens plus louable. Sans doute doit-on après rattacher nos sensibilités propres à des moments de notre propre vie passée, qui touchent aux thèmes du film, à nos rêves et à nos espoirs pour l'avenir... et à l'heure et au moment où nous allons voir le film, qui n'est pas forcément un moment en phase avec le discours du film. Personnellement, la phase était parfaite, je me suis pris une telle claque que j'ignore totalement comment quelqu'un d'autre puisse "passer à côté de l'émotion". Les risques pris sont énormes ; la fin pousse à une relecture de toutes les scènes, toutes les rencontres, qui n'avaient pas forcément de sens ou d'émotions, peut-être, au moment de la scène, mais qui agissent à retardement, comme une bombe...

Bref, je ne me suis pas du tout ennuyé. J'étais dans le sac bleu de Supertramp jusqu'à la fin. J'ai suivi ses rêves et ses désillusions. Et je remercie Sean Penn d'avoir osé ce voyage.


Revenir en haut
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Lun 28 Jan - 20:50 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

Eh oh, arrêtez de me faire dire ce que je ne dis pas !
Tu t'es mis dans la tête que j'analysais tout, et justement tout ce que je dis ici c'est mon ressenti du film, pas la réflexion que je m'en suis fait pas la suite.
Le film évite le "tire-larme" (ce qui est bien !) mais au détriment, par peur sans doute d'en faire trop, d'une vraie émotion. C'est MON avis, MON ressenti, et je suis ravi que ce soit pas le vôtre. C'est toujours agréable d'entendre des gens aimer un film, même si on n'aime pas (tout) soi-même.
Je rappelle que j'ai bien aimé le film.
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Lun 28 Jan - 21:06 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

jlek a écrit:
 
Citation:
 "Joli" donc d'arriver à ce résultat, même si ce n'est pas le chef d'œuvre que la presse acclame.

Mdr. Tu n'es pas plus apte à juger si c'est un chef d'oeuvre que la presse mon ami ! héhé... Et si tu te trompais ?  Very Happy


Ça c'est pas faux. Cependant j'ai tendance à croire que la presse a ses chouchous et Sean Penn en est à mon avis un. Mais tout cela toujours en relation avec mon ressenti du film, qui pour moi est loin d'être un chef d'œuvre.
Eh, Jlek, t'es pas du genre à me reprocher de ne pas mettre "ce n'est que mon avis" ou "selon moi" à chaque fin de phrase. Quand je parle, je parle pour moi Okay
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
jlek


Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2008
Messages: 8
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 28 Jan - 23:56 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

Non évidemment mais la notion de chef d'oeuvre n'est pas vraiment associé à l'individu mais plutôt rattachée à une conception massive d'une oeuvre. Pour le moment tu es le seul à ne pas avoir trouvé ça formidable dans mon entourage... Peut-être est-ce un chef d'oeuvre quand même ?  Very Happy

Revenir en haut
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Mar 29 Jan - 00:00 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

Pas dans mon entourage à moi Razz
Même si je te le concède, beaucoup ont beaucoup aimé.
Encore une fois : TANT MIEUX
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
jlek


Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2008
Messages: 8
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar 29 Jan - 10:30 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

Ouais c'est ça ouais...  Laughing

Revenir en haut
Tristan.


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 67

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 00:26 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

Bon, je l'ai vu. Et j'en ai plutôt la même interprétation qu'Anaïs. Sauf que je ne parlerai pas de fuite, mais de quête. Ceci étant dit, si le film m'a bien plu, il est quand même globalement un  peu trop évident, un peu trop expliqué. Un film pour les américains ? Et les dialogues, dans la VF en tout cas, ne sont pas terribles...
_________________
Tristan.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Lun 4 Fév - 00:29 (2008)    Sujet du message: Into the wild Répondre en citant

Un film pour américains et pour français en VF Mr. Green
Le jour où la France entière aura accès à la VO au cinéma, bah... bah en fait ça n'arrivera jamais Bannir
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:54 (2017)    Sujet du message: Into the wild

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Films Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template