THEY MADE ME DO IT Index du Forum THEY MADE ME DO IT
Parler de tous les cinémas...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sa Majesté Minor, ou le flingage facile

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Films
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Lun 15 Oct - 02:23 (2007)    Sujet du message: Sa Majesté Minor, ou le flingage facile Répondre en citant

Ce forum vient de s'ouvrir alors que cette semaine est sorti le nouveau film de Jean-Jacques Annaud, réalisateur habitué aux attaques contre son cinéma souvent jugé trop commercial. On se rappelle notamment de l'acharnement contre "Le Nom de la Rose", ou les faux arguments utilisés contre "Stalingrad" lors de sa sortie. Pourtant, presque tous ses films se sont ouverts d'eux-mêmes au public qui les ont plébiscité la plupart du temps, en élevant quelques uns au passage au rang de film culte ("La guerre du feu", "L'ours").

Mais ça y est. Un tournant est passé, puisque cette fois-ci, la Critique semble avoir réussi ce à quoi elle s'applique depuis si longtemps. "Sa Majesté Minor" s'annonce comme étant le plus gros bide (le seul ?) du réalisateur, habitué jusqu'ici aux sommets du box office (plus de 10 millions d'entrées pour "L'Ours" notamment, les autres dépassant régulièrement les 3-4 millions d'entrées).
Dire que le film a été détesté avant d'être vu ne me semble pas être excessif. Oui, les journaux spécialisés en cinéma (hum...) ont, les mois précédents, publié de nombreux reportages sur le film ("-évènement" jusqu'à il y a peu). Pourtant, certaines remarques notaient avec un certain cynisme le retour de Annaud au film "en français" (le premier depuis, je crois, "Coup de tête" en 1979) ainsi qu'à la comédie (toujours "Coup de tête").

En fait, rien d'étonnant. Minor sort totalement des chemins balisés de la "comédie française", ou même du film "à gros budget". En fait, il est tout simplement déroutant. Parce que le mot comédie ne convient pas non plus.
Je parlerai plutôt de fantaisie ou, comme se présente le film à l'ouverture, de conte "pré-homérique". Annaud créé un monde-façade, où tout est résumé assez efficacement : manière de vivre, rites, croyances... sans toutefois aller très loin dans la description.
Tout semble défini par une vision du monde (ici, une île de la mer Egée) non pas triviale mais plutôt primitive, au moment où les codes de la société ne sont pas encore fixés. Qu'un homme soit élevé par une truie, qu'ils aient ensemble des relations sexuelles mais qu'en plus la truie soit la mère de l'homme ne choque personne. C'est dire.

Le film n'est pas pour autant vulgaire, contrairement à ce qui a été dit dans les articles de la plupart des journaux (dont Positif, qui pour une fois, m'exaspère), mais s'amuse d'un rien.
Il est évident que ça ne fait pas tout, en tout cas pas un grand film. Mais j'ai personnellement pris plaisir à voir ce délire d'un homme qui n'a plus grand chose à prouver.
La création de ce monde est visuellement très belle : les décors, les costumes, les accessoires, les maquillages et les costumes s'inspirent de ce qui existe encore dans quelques endroits du monde, renvoyant à des marques identifiables (par les documentaires vus et revus) et donc "réalistes". Les dialogues sont plus ou moins bien vus, oscillant entre du très bon (souvent ceux réunissant Brasseur, Bideau, Rufus...), plus schématiques quand ils sont échangés par Garcia et Cassel.
Les effets spéciaux sont aussi globalement très bons (réaffirmant le savoir faire français, et en particulier de la boîte Dubois, en difficulté il y a quelques années).

Certains prédisent la fin d'Annaud, j'y vois au contraire un espoir pour la carrière future du réalisateur, qui a su creuser une nouvelle galerie, dans une filmographie déjà éclectique (films "animaliers", aventure, comédie, guerre...).
N'oublions pas que la Critique s'est souvent perdue dans des films dits "vulgaires" ("La grande bouffe", certains Pasolini...) et qui au final ont plus apporté au cinéma qu'on aurait pu le croire à leur sortie.

Le film ne mérite en tout cas absolument pas le dédain qui lui est réservé. N'hésitez pas à vous faire votre opinion en salles, quitte à venir le descendre ici ! (contre arguments, bien évidement Rolling Eyes )
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 15 Oct - 02:23 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Films Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template