THEY MADE ME DO IT Index du Forum THEY MADE ME DO IT
Parler de tous les cinémas...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Parce que c'est Coppola...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Réalisateurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Ven 16 Nov - 21:36 (2007)    Sujet du message: Parce que c'est Coppola... Répondre en citant

...ça ne veut pas dire que c'est bon.
Encore une fois, la théorie des auteurs ne se vérifie pas toujours.

On craignait donc que ce film ne soit que la triste suite des derniers films de Coppola, bien loin des quelques chefs-d'œuvres que le monsieur nous a offert.
D'ailleurs, pour parler de Youth without youth, je préfère créer le topic dans la section "réalisateurs" parce qu'on en viendra forcément à ses autres films.

Mais c'est bon, en fait !
Pas un grand film (enfin je ne crois pas, le temps nous le dira) mais un film d'une complexité assez incroyable, dans son scénario et dans la sphère philosophique qu'il tend à rejoindre.
De ce point de vue, il va laisser une majorité de spectateurs sur le carreau, c'est évident.

Le titre français est, il faut le dire, totalement nul, ne reproduisant absolument pas la beauté du titre américain (ou roumain).
Le héros, Dominic Matei a justement un âge, et c'est son drame, et son salut. Les gens autour de lui vieillissent, lui non. Il a même rajeuni. Il voit ses capacités intellectuelles viser l'infini et sa vie reprend tout son sens : il va pouvoir finir le livre sur les origines du langage qu'il a commencé 60 ans plus tôt.

Mais en zigzagant entre les évènements les plus tragiques de l'Histoire (les seuls vraiment rapportés : Seconde Guerre Mondiale, Hiroshima, course à l'armement...), il croise celle qui est morte des décennies auparavant, celle qu'il aimait.
Et celle-ci se dédouble à son tour pour révéler petit à petit les secrets du protolangage.
Hélas, l'histoire se répète et l'un au contact de l'autre, c'est l'autodestruction.

La solution au problème de Matei, c'est le problème lui-même.
S'approcher de la réponse, c'est la certitude de ne pas l'atteindre.

Complexe je disais...

Le film n'évite pas l'ennui (par moment), et un certain manque d'émotion, mais la quête de Matei est passionnante (maître Chion ne s'en remettra pas...) et son traitement original.
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 16 Nov - 21:36 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Réalisateurs Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template