THEY MADE ME DO IT Index du Forum THEY MADE ME DO IT
Parler de tous les cinémas...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sailor et Lula, et l'esthétisme de D. Lynch

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Films
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tristan.


Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 67

MessagePosté le: Lun 29 Oct - 23:58 (2007)    Sujet du message: Sailor et Lula, et l'esthétisme de D. Lynch Répondre en citant

A défaut de pouvoir aller voir Secret sunshine au cinéma, j'ai passé Sailor et Lula en DVD.
Ayant déjà vu le film, je me suis détaché du scénario et j'ai essayé de faire un peu plus attention à l'esthétisme de Lynch. Son esthétisme dans ce film en tout cas. Indéniablement, la photo, le décor, la lumière, ... sont travaillés. Mais il y a quand même des éléments très kitsch. A commencer par le personnage de la mère de Lula.
Est-ce voulu pour être dans la tonalité du film ?
Ou est-ce que ça fait tout simplement partie de l'ancrage culturel de Lynch ?
Ou autre ?

Votre avis sur la question ?
_________________
Tristan.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 29 Oct - 23:58 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Caillouquiroule
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 14 Oct 2007
Messages: 265

MessagePosté le: Mar 30 Oct - 02:24 (2007)    Sujet du message: Sailor et Lula, et l'esthétisme de D. Lynch Répondre en citant

je crois que c'est finalement l'une des questions les plus faciles à résoudre chez Lynch.
Non pas qu'elle soit bête (bien au contraire) mais parce que c'est un des points finalement assez récurrents chez Lynch.
En effet, il travaille sur Hollywood et sur les figures que la Cité des Anges a engendré.
Notamment la star (Mulholland Drive, INLAND EMPIRE), l'industrie elle-même (les mêmes), et les grains de sable dans le rêve américain (Mulholland Drive avec la mafia ; INLAND EMPIRE avec la paranoïa).
Je pense que Sailor et Lula ne font finalement que thématiser Hollywood et le système de l'industrie cinématographique.
Ça donne des personnages extrêmement caractérisés : le héros rock'n'roll (fan du King); son héroïne blonde, sorte de femme fatale qui attire les ennuis comme si ils faisaient partie d'elle.
Les Obstacles et le Rêve étant personnifiés (et donc forcément "caricaturés") en deux intervenants : la Mère de Lula, la marâtre des contes de fées ; et la Fée bien évidemment.
Je crois donc que le côté kitsch est évidemment voulu pour imager les deux extrêmes d'Hollywood (on parle bien de strass et paillettes !).
Et que tout cela fait partie de l'ancrage culturel de Lynch Very Happy
C'est juste plus visible que dans ses autres films, qui sont plus noirs, et éclairent moins ces zones de la ville du cinéma (le clochard dans Mulholland Drive ; la jeune fille de l'Est dans INLAND EMPIRE).

C'est peut être pas très clair, ni très juste.

D'où le fait que c'est une bonne question Very Happy
_________________
I am not Avery

www.lestempssontdurspourlesreveurs.blogspot.com


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:46 (2017)    Sujet du message: Sailor et Lula, et l'esthétisme de D. Lynch

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    THEY MADE ME DO IT Index du Forum -> They made me do it -> Films Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com powered by ArgenBLUE free template